le magazine du Sénégal dans le monde

« Mbeubeuss, terreau de l’espoir » candidat à la sélection du prochain Fespaco

  Enregistrer au format PDF  envoyer l'article par mail title=    Date de publication : vendredi 14 novembre 2014
Après les deux Prix remportés au Festival international Cine’Eco, qui s’est déroulé du 11 au 14 août 2014, le film « Mbeubeuss, terreau de l’espoir » est candidat pour faire partie de la liste des films sélectionnés dans le cadre de la prochaine édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco).

source : www.lesoleil.sn - 8 November 2014

Face à la presse hier, Nicolas Sawalo Cissé, réalisateur du long-métrage «  Mbeubeuss, terreau de l’espoir  », a annoncé que son film a été inscrit pour faire partie de la sélection de la 24ème édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou ( Fespaco ). Sélectionné dans la compétition internationale des longs-métrages au Festival international Ciné’Eco, qui s’est déroulé du 11 au 14 août 2014, le film a eu à remporter deux prix. Il s’agit du Prix de la ville de Seia et du long-métrage pour l’environnement. Des récompenses significatives aux yeux du réalisateur, qui a vu sa mission pour la sauvegarde de l’environnement avoir des échos favorables à travers le monde. M. Cissé est d’autant plus fier que son produit n’était pas dans le circuit normal habituel. Aussi, il était le seul représentant africain parmi les 13 pays des 5 continents qui étaient présents à ce festival.

Revenant sur les différentes péripéties à l’origine de la sortie de ce film, M. Cissé a fustigé le fait qu’actuellement, les questions environnementales soient laissées en rade. « Quand nous faisions ce film, nous étions dans une sorte de spleen. Son histoire est un recueil de culture. Tous les problèmes du Sénégal se retrouvent dans ce film d’une heure 35 minutes », a-t-il laissé entendre, ajoutant qu’il s’agit dans « Mbeubeuss, terreau de l’espoir » de l’éducation à la question environnementale et des sciences du vivant.

M. Cissé, en défenseur infatigable de l’environnement, reste préoccupé par le cadre de vie dans nos villes, la pollution, la déforestation… Pour lui, il est temps que les gens se ressaisissent.

Récit poignant

« Mbeubeuss, terreur de l’espoir » est un récit poignant retraçant l’histoire d’un enfant né du viol d’un ramasseur d’ordures sur sa maman alors qu’elle partait chercher le pain très tôt le matin comme tous les jours. Cet enfant se retrouvera emballé dans un carton par Ramagelissa, un intellectuel poète habitant une baraque proche de la décharge. C’est ainsi que ce vieux lui donnera le nom de « Yaadikone (ange venu du ciel) et s’occupera de lui avec beaucoup d’amour et de passion, au milieu d’autres enfants grandis dans cette décharge, sans repères, laissés à eux-mêmes et travaillant pour le seul compte du maître des lieux ». L’enfant grandit avec l’ambition de transformer l’espace le plus pourri de la décharge en espèce vert.

Dans ce film empreint de tristesse, la responsabilité de l’homme face à son environnement est mise à nue.

Né en 1959 à Kaolack, Nicolas Sawalo Cissé, son réalisateur est Sénégalo-Libanais. Architecte et urbaniste, il est diplômé de l’École d’architecture de Dakar en 1979 et ouvrira un an plus tard son premier cabinet d’architecture, à l’enseigne d’Urvéco. L’homme reste très actif sur la scène artistique sénégalaise et internationale. Il est membre de l’Association des designers africains et a participé à de nombreuses expositions. Nicolas Cissé a aussi rédigé des articles dans des revues. En 2010, il crée «  Niciss Productions  », une société de production cinématographique. M. Cissé est à l’origine de «  Blissi Ndiaye ou la visite de la dame  », sa première œuvre cinématographique court-métrage réalisée en 2010. Laquelle a été sélectionnée en compétition au Fespaco en 2011 ainsi qu’au festival d’Angers 2011.

Ibrahima BA


lire aussi sur www.walf-groupe.com (8 mai 2014) : Le cri d’alarme sur la dégradation de l’environnement , par Scheina ADAYA



1 message

  • « Mbeubeus » de Sawalo Cissé sacré Ecran d’or du meilleur film

    Le long-metrage « mbeubeus, le terreau de l’espoir » de Nicolas Sawala Cissé a remporté l’Ecran d’or à la 19ème édition du festival « Écrans noirs » qui s’est achevée samedi dernier. En l’absence du realisateur, un de ses comediens, Seydina Issa Ndiaye, a reçu le trophée des mains d’Ama Tutu Munu, la ministre de la culture de Cameroun.

    Le choix des jurés s’est porté sur Mbeubeus,le terreau de l’espoir » du cinéaste et architecte sénégalais. Un choix unanime qui s’explique, selon le président du jury, par la pertinence et actualité du sujet traité, c’est-à-dire la dégradation de l’environnement et l’accumulation des déchets qui menacent l’écosystème de la plupart des pays africains.

    Voir en ligne : « Mbeubeus » de Sawalo Cissé sacré Ecran d’or du meilleur film

    repondre Répondre à ce commentaire



Lettre d'info

Recevez 2 fois par mois
dans votre boîte email les
nouveautés de SENEMAG




© 2008 Sénémag      Haut de page     Accueil du site    Plan du site    admin    Site réalisé avec SPIP      contact      version texte       syndiquer