le magazine du Sénégal dans le monde

« Qui suis-je sans mari ? » (Docu).

Pourquoi être célibataire à 30 ans est un problème au Sénégal ?

  Enregistrer au format PDF  envoyer l'article par mail title=    Date de publication : jeudi 30 avril 2015
Vous avez plus de 30 ans, et n’êtes pas encore casée ? Combien de fois vous êtes vous entendue dire : « Et le mariage, c’est pour quand ? ». De Dakar à Paris, la femme célibataire est culpabilisée de mille manières. Le film documentaire de Mariama Samba Baldé « Qui suis-je sans mari ? » (A voir sur TV5 Monde ici), donne la parole à des femmes Sénégalaises, croise scènes de vie avec témoignages et analyses de spécialistes, et plonge le spectateur dans un sujet passionnant et complexe. La réalisatrice et directrice éditoriale de Paroles Tissées Editions nous en dévoile quelques aspects.

source :www.totem-world.com - 14 avril 2015

Pouvez-vous expliquer la démarche de votre travail documentaire, qui s’inscrit dans une société sénégalaise en plein chambardement ?

Mariama Samba Baldé : Il est manifeste que la jeune génération cherche à s’affranchir de certaines pesanteurs sociales. Comme toute société, celle du Sénégal est mouvante, avec de surcroit un mélange d’influences occidentale et orientale par l’islam. Mon documentaire vise particulièrement cette génération de femmes instruites, modernes, financièrement indépendantes. Celles que j’ai interrogées sont des battantes qui s’en sont sorties par leur travail. Ce sont des femmes fortes.Cependant, même si elles ont gagné leur autonomie, on leur souligne constamment qu’il leur manque l’essentiel, l’époux. Pourquoi la société sénégalaise regarde la femme célibataire comme une anormalité ? Pourquoi elle a du mal à concevoir qu’une femme puisse être heureuse et respectable sans mari ? Pourquoi les convenances sociales semblent plus importantes que ce que la femme peut ressentir ? Ces questions sont au cœur de Qui suis-je sans mari ?

Quelles convenances ?

M.S.Baldé : Les femmes sont prises dans l’étau des schémas traditionnels et religieux, qui les confinent dans un statut de « madame ». On rappelle à la femme célibataire qu’elle n’est pas aux normes. Elle est constamment sujette à des questions du genre : « C’est quand le mariage ? ». Ceci n’est d’ailleurs pas l’apanage du Sénégal, les Françaises ne sont pas à l’abri de ces pressions. Elles aussi s’entendent dire : « Alors, tu as couronné Sainte-Catherine ? » Les débats passionnés que suscite ici le documentaire en sont révélateurs. TV5 Monde a été séduite par la portée universelle des questions traitées dans le film.

Dans le film, le psychologue Serigne Mor Mbaye évoque le magico-fétichisme. Pouvez-vous illustrer ce concept ?

M.S.Baldé : Une justification courante est celle de la femme seule qui aurait un époux Génie venant la visiter, la nuit, repoussant les “autres“ hommes. Selon le psychologue, les fantasmes ou aspirations de la femme sont assimilées à ce Génie jaloux. Autrement dit, l’entourage trouve des explications surnaturelles, qui visent à consoler mais aussi à éviter le débat.

Quels sont les signes d’évolution du statut de la femme ?

M.S.Baldé : En politique, le Sénégal a déjà eu deux femmes premiers ministres, et les députées sont nombreuses (NDLR : 42.7% du parlement, record mondial obtenu suite au bon suivi d’une loi sur la parité). Les femmes financièrement automnes devenant plus nombreuses, elles s’autorisent le divorce plus facilement. Elles entrevoient la possibilité de vivre en adéquation avec leurs idées, leurs aspirations. La modernité est là, mais la société freine.Les médias projettent une représentation de la femme idéale telle une femme soumise qui, quoi qu’elle vive dans son ménage, ne va jamais claquer la porte : c’est en décalage avec la réalité.

Mark Baugé
image : Mariama S. Baldé, réalisatrice. Crédit photo : Mark Baugé



VOIR LE DOCU SUR TV5 MONDE


A lire également sur www.totem-world.com :

« 12 femmes noires qui parlent de sexualité. Ça ne s’était jamais vu » (Volcaniques : une anthologie du plaisir)

Les femmes africaines portent le continent depuis des générations


De formation littéraire et cinématographique, Mariama Samba Baldé est directrice éditoriale de Paroles Tissées Editions et fondatrice de l’association Vibramonde , plateforme de réflexions sur le métissage.




Lettre d'info

Recevez 2 fois par mois
dans votre boîte email les
nouveautés de SENEMAG




© 2008 Sénémag      Haut de page     Accueil du site    Plan du site    admin    Site réalisé avec SPIP      contact      version texte       syndiquer