le magazine du Sénégal dans le monde

Diomansy Kamara sur l’élimination du Sénégal : « Ça reste du football. Il y a des problèmes plus graves au Sénégal »

  Enregistrer au format PDF  envoyer l'article par mail title=    Date de publication : lundi 13 octobre 2008
foot-ball  
Les réactions de Diomansy Kamara, Pape Diouf et Paul Put, à l’issue de la rencontre Sénégal/ Gambie disputée samedi au stade Léopold Sedar Senghor.

African Global News : Dimanche 12 Oct 2008

Diomansy Kamara, international sénégalais :

« C’est une grande désillusion pour le peuple sénégalais. C’est la fin d’une génération Le Sénégal est en deuil. Depuis le début de la compétition, il nous a manqué de la rigueur. Beaucoup de joueurs sans le savoir ont disputé leur dernier match international. Le Sénégal va devoir reconstruire et l’ancienne génération, une fois pour toute, fermer la porte. On sait qu’il y a beaucoup de problèmes au Sénégal. Le football permet aux gens de les oublier un peu. Je comprends la réaction des sénégalais même si j’appelle au calme. Ça reste du football, il y a des problèmes plus graves au Sénégal comme l’eau, l’électricité, la famine. »

Pape Diouf, président de l’Olympique de Marseille :

« C’est une grande déception. L’élimination n’a pas été entérinée seulement aujourd’hui. Dans ce genre de compétition, il faut savoir prendre les points où il faut et quant il le faut, ce que le Sénégal n’a pas su faire. Attendre le dernier match pour assurer sa qualification a été difficile car on a vu une équipe du Sénégal très contractée, très en-dedans contrairement à une équipe gambienne qui elle à jouée très relâchée et sans complexe. Heureusement d’ailleurs qu’elle n’a pas joué tous les coups à fond sinon nous aurions pu perdre encore plus largement. »

Paul Put, sélectionneur de l’équipe de Gambie :

« Je suis fier de la façon de jouer de mes joueurs. Je pense que l’on peut dire que l’on a dominé le match pendant les premières quarante minutes. On a créé des occasions mais il nous a manqué la finition. Le Sénégal ne nous a inquiétés que sur des coups de pieds arrêtés. J’ai demandé à mes joueurs de rester calmes après le but encaissé. Malgré ce match nul, la Gambie était meilleure. Nous avons accomplis un travail très dur avec ce groupe qui est très jeune. On manque encore d’expérience et de maturité mais nous avons créé une base pour le futur. »

Auteur : Amadou SAMB


lire aussi : Ce que va coûter l’élimination des Lions - par Salif Diallo (APS)
et : Le film du "deuxième match" entre forces de l’ordre et supporters "casse-tout"
et sur nettali : Abdoulaye Wilane, Porte parole du PS : "Cette élimination est le bilan de Wade, les colmatages ont des limites objectives





Lettre d'info

Recevez 2 fois par mois
dans votre boîte email les
nouveautés de SENEMAG




© 2008 Sénémag      Haut de page     Accueil du site    Plan du site    admin    Site réalisé avec SPIP      contact      version texte       syndiquer