le magazine du Sénégal dans le monde

L’Afrique, la grande oubliée de tous les "G" pourrait …..

  Enregistrer au format PDF  envoyer l'article par mail title=    Date de publication : mardi 18 novembre 2008
L’Afrique a eu la promesse de participer aux prochains sommets consacrés à la crise financière selon le président béninois Boni Yayi. Pour cet économiste, le FMI et la Banque mondiale ne doivent plus être la chose des grandes puissances seulement. Autrement dit, les "G". C’est pourquoi, il plaide pour une meilleure représentativité de l’Afrique dans les rencontres ayant trait à l’économie mondiale.

source : www.africanglobalnews.com - 18 novembre 2008

Oubliée dans tous les G , l’Afrique pourrait avoir la chance de prendre part aux prochains rassemblements internationaux consacrés à la crise financière, en l’occurrence celui de la Grande Bretagne sur la crise financière en Grande Bretagne. Suite à sa brillante absence dans le précédant sommet du G20 tenu le 15 novembre à Washington, les leaders du continent n’ont pas cessé d’exprimer leur frustration pour cette flagrante marginalisation dont ils ont fait l’objet. Ainsi, le président béninois Boni Yayi, avant même le sommet avait écrit aussi bien au président américain George Bush qu’au président français Nicolas Sarkozy pour demander que l’Afrique soit représentée à ce sommet.

Le premier n’a même pas donné une réponse à la supplique. Quant au second, le président Boni explique ce matin sur Rfi qu’il a répondu. Boni Yayi confie que l’ambassadeur des Etats-Unis près le Bénin lui avait adressé une missive. Et par rapport à cela, M. Yayi insinue que ce doit être une lettre écrite sur instruction du Président Bush en réponse à sa requête. « L’ambassadeur des Etats-Unis près le Bénin m’a envoyé une lettre. Et j’ai supposé que peut-être, c’est sur instruction des autorités américaines. Et cette dernière (Ndlr : la lettre) me disait que ce sommet du G20 est le premier. Mais pour les autres sommets à venir, très certainement, il faut s’attendre à ce qu’il y ait d’amélioration du point de vue de la représentation de la planète ».

Le président béninois souhaite que dès le prochain sommet sur le même fléau qui se tiendra à Londres, courant mars, l’Afrique soit représentée pour qu’elle parle d’elle par elle-même. « Je demeure persuadé qu’aux prochaines rencontres internationales sur cette question, les choses vont changer », soutient le Dr Boni Yayi qui, par ailleurs, indique qu’il faut vite aller à la mise en œuvre des décisions qui seront prises. Pour lui, l’Afrique serait déjà prête à se réorganiser et donc, il faut qu’elle ait son mot à dire. A son avis, il faut que les institutions de Bretton Woods soient aussi la chose de l’Afrique. « Nous sommes prêts à nous réorganiser et à faire en sorte que le FMI et la Banque Mondiale deviennent les institutions qui appartiennent à tout le monde du point de vue de la répartition du pouvoir de décision, du pouvoir de vote », martèle le président béninois

Qui sont le G20 ?

Le G20 , c’est le groupe des 20 pays qui produisent près de 90% de la richesse mondiale. Il s’agit de l’Inde, du Brésil, de la Chine, du Mexique, de l’Argentine, de l’Australie,de la Turquie, de l’Arabie Saoudite,de l’Afrique du Sud (pays émergents), plus le fameux G8  : (Etats-Unis, Japon, Allemagne, Grande Bretagne, France, Italie, Canada, Russie) ; ajouté à l’Espagne et aux Pays- Bas. Notons ici que le " G " est né et a évolué. On est parti du G3 au G5 , au G7 et au G8 . La crise financière survenue, on est arrivé au G20 . Mais étant donné que les " G " c’est une affaire de grands, si l’Afrique est dorénavant invité dans ces G , ils porteront toujours cette nomination de " G " ? Faut il un G100 pour que l’Afrique soit dignement représentée ? Peu importe la dénomination, pourvu que le berceau de l’humanité ait son mot à dire. Il faudra se rendre à l’évidence d’une chose : L’Afrique du Sud, seul pays présent dans le G20 , n’est pas dans ce concert pour représenter l’Afrique. Elle est là en tant que pays émergent. Rien d’autre. Oh ! les "G" quand vous nous tenez .

Frédéric ATAYODI


lire aussi sur nouvelobs.com (19.11.2008 ) : Strauss-Kahn estime inutile l’élargissement du G20





Lettre d'info

Recevez 2 fois par mois
dans votre boîte email les
nouveautés de SENEMAG




© 2008 Sénémag      Haut de page     Accueil du site    Plan du site    admin    Site réalisé avec SPIP      contact      version texte       syndiquer