le magazine du Sénégal dans le monde

Louga : les émigrés invités à investir dans les œuvres sociales

  Enregistrer au format PDF  envoyer l'article par mail title=    Date de publication : mercredi 28 janvier 2009
emigration   handicap   Louga  
Louga, 27 jan (APS) – Les ressortissants de Louga vivant à l’étranger ont été invités à prendre exemple sur le Sénégalais des Etats-Unis, Mactar Seck qui vient d’offrir du matériel d’une valeur de 8 millions de francs à des nécessiteux.
’Les modou-modou (émigrés) de Louga, qui sillonnent le monde depuis des lustres, devraient s’inspirer des actes des grande portée sociale posés par le Dakarois Mactar Seck pour soutenir des groupes vulnérables’, a affirmé à Louga Ibrahima Sène, président de l’association Handicap-form président de l’association Handicap-form-éduc.

M. Sène s’exprimait au cours d’une cérémonie de réception de machines à coudre, d’ordinateurs, des jouets pour enfants, d’habits, de chaises roulantes, de béquilles, etc.

"Si chaque émigré lougatois rentrait au bercail avec une chaise roulante, une béquille, les problèmes d’appareillage seraient surmontés à Louga depuis belle lurette", a relevé M. Sène recommandant de suivre l’exemple de Mactar Seck qui n’a aucune fixation sur une localité ou une région.

"Nos concitoyens de Louga devraient, par conséquent, être plus solidaires envers nous", a soutenu M. Sène, déplorant que "certains, à défaut de nous assister, se sont mis à pirater et vendre en Italie une cassette de théâtre jouée par la troupe des handicapés".

"J’ai choisi de venir cette année faire un geste à Louga après discussion avec la directrice du centre régional de formation professionnelle féminine et avec responsable de l’association Handicap-form-éduc ", a relevé le donateur Mactar Seck.

"Je me suis lancé dans les œuvres sociales, parce que comprenant combien il est difficile de ne pouvoir avoir de cadeaux au même titre que les enfants de son âge’", a souligné M. Seck ajoutant qu’il s’est fait très tôt "un leitmotiv d’aider ses concitoyens dans le besoin".

Ce tôlier-peintre de profession de 53 ans exerçant à New-York depuis 1985 s’est lancé dans l’assistance de ses concitoyens depuis 1994.

"Je collecte les dons, paie le conteneur, le dédouanement et le transport intérieur sans l’aide d’aucune autorité, ni de Sénégalais des Etats-Unis", a indiqué M. Seck qui a mis sur pied en novembre 2004 une ONG qui est en négociation avec des partenaires américains prêts à l’accompagner.

"C’est un grand évènement auquel nous avons assisté aujourd’hui à Louga", a relevé Mme Fatou Tandiné du Centre régional d’enseignement technique féminin (CRETF), estimant que le matériel reçu facilitera l’insertion des sortantes de son établissement.

PON/AD




Lettre d'info

Recevez 2 fois par mois
dans votre boîte email les
nouveautés de SENEMAG




© 2008 Sénémag      Haut de page     Accueil du site    Plan du site    admin    Site réalisé avec SPIP      contact      version texte       syndiquer