le magazine du Sénégal dans le monde

Plus d’un milliard et demi de francs de crédit pour appuyer la micro finance

  Enregistrer au format PDF  envoyer l'article par mail title=    Date de publication : lundi 23 juin 2008
La Fondation Sen’Finances qui a pris le relais du Fonds de contrepartie Sénégalo-Suisse créé en 1994 dans le cadre du Programme suisse de désendettement créatif, va appuyer, à travers les systèmes financiers décentralisés, ’’les personnes exclues du système financier classique’’ avec une première dotation d’1,7 milliard de francs CFA, a indiqué samedi à Kaolack son administratrice.

Kaolack, 22 juin (APS)Denise Fatoumata Ndour intervenait lors d’une séance d’information regroupant les techniciens, gérants et encadreurs de différentes mutuelles et organisations financières.

Elle a déclaré que leur mission qui est en adéquation avec les priorités de développement du pays en matière de lutte contre la pauvreté, est de ’’contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations marginalisées et défavorisées du Sénégal’’.

L’administratrice a précisé que sa fondation vise ainsi à pérenniser les expériences du programme suisse dont on prévoyait le désengagement dix ans après.

Mme Ndour a rappelé les critères de sélection et les conditions d’octroi des lignes de crédits aux systèmes financiers décentralisés au bénéfice final des personnes ne pouvant accéder au système financier classique.

Selon Abdou Paye, membre du conseil, le fonds de contrepartie Sénégalo-Suisse était l’un des douze fonds du programme suisse de désendettement créatif.

D’un montant de 1,9 milliards de francs CFA, il était également destiné au financement des systèmes financiers décentralisés et à la promotion de la micro finance et des petites et moyennes entreprises.

Dans sa première phase, 17 projets ont été financés pour plus de 169,5 millions de francs avec un taux de remboursement d’environ 66%, a dit M. Paye.

La deuxième phase a porté sur 32 financements pour plus d’un milliard et demi de francs de crédit et près de 77 millions de subventions avec un remboursement de 92%. D’où ’’l’impact positif’’ noté au niveau des bénéficiaires lors de l’évaluation à mi-parcours.

La nouvelle fondation reconnue d’utilité publique en septembre 2007 et héritière du fonds de contre partie sénégalo suisse, mène actuellement une tournée nationale de sensibilisation en vue de promouvoir ’’une micro finance professionnelle, crédible et pérenne’’.

MS/ADC




Lettre d'info

Recevez 2 fois par mois
dans votre boîte email les
nouveautés de SENEMAG




© 2008 Sénémag      Haut de page     Accueil du site    Plan du site    admin    Site réalisé avec SPIP      contact      version texte       syndiquer