le magazine du Sénégal dans le monde

ÉTALON D’OR DU 21ème FESPACO : ’ Teza ’ de Haïlé Gerima, sans surprise

  Enregistrer au format PDF  envoyer l'article par mail title=    Date de publication : lundi 9 mars 2009
Le long-métrage ’ Teza ’ du cinéaste éthiopien Haïlé Gérima a remporté l’Etalon d’or de Yennenga à l’issue de la 21ème édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) qui s’est achevée samedi soir.

source :www.lesoleil.sn

OUAGADOUGOU (Burkina Faso) - Dans les couloirs du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou ( Fespaco ), bien avant la proclamation du palmarès, le film «  Teza  » du réalisateur éthiopien Haïlé Gerima était donné favori par bon nombre de professionnels et de critique de cinéma.

D’ailleurs, le jury de la Fédération africaine des critiques n’avait pas hésité à le choisir comme meilleure fiction, vendredi, lors de la distribution des prix spéciaux. Samedi soir, dans le grand stade du 4 août où se déroulait la cérémonie de clôture présidée par le chef de l’Etat burkinabé, Blaise Compaoré, le jury officiel des longs-métrages n’a fait que confirmer ce qui se susurrait dans les salles de projection, les halls des hôtels et les restaurants-maquis de Ouaga. Et lorsque le président du jury des longs-métrages a prononcé le nom de Haïlé Gerima et le titre de son film «  Teza  », tout le monde a applaudi de joie.

C’était un peu comme une délivrance car d’aucuns se disaient que, même si ce film est de loin le meilleur parmi les dix-huit en compétition officielle dans la section des longs-métrages, on n’est jamais à l’abri d’une surprise de la part du jury. D’autant plus qu’il se raconte ici que Haïlé Gerima n’est pas en odeur de sainteté avec l’actuel pouvoir depuis le coup d’Etat qui avait provoqué la mort brutale de l’ex-président Thomas Sankara, et qu’il aurait décidé de boycotter le Fespaco depuis cette date.

D’ailleurs, il était absent de Ouaga où il était représenté par sa sœur qui est aussi la productrice du film. Samedi soir lors de la cérémonie de clôture, c’est à elle que le président du Faso a remis la statuette représentant une guerrière sur son cheval et l’enveloppe de 10 millions de francs CFA. Le choix du jury de ce Fespaco 2009 a fait l’unanimité car «  Teza  » se caractérise par la force de son scénario, le jeu bouleversant de ses acteurs, la belle photographie qui met en valeur le magnifique paysage fait de verdure et de montagnes de ce beau pays qu’est l’Ethiopie et, surtout, l’émotion qui se dégage à travers l’histoire que Haïlé Gerima raconte avec une rare poésie.

C’est comme une fresque féerique que le réalisateur déroule sous les yeux des spectateurs qui ne s’ennuient pas tout au long des deux heures trente que dure le film. A travers l’évocation de la vie du héros, Anberger, le cinéaste nous plonge dans l’Ethiopie de ces quatre dernières décennies marquée par une série de tragédies provoquées, de rêves brisés, d’espoirs anéantis, mais aussi de quête effrénée d’une vie meilleure par une jeunesse quelque peu idéaliste, mais fort généreuse. Les errements politiques des régimes successifs (de Haïlé Selassié à Mengistu Haïlé Mariam) sont peints avec la gravité requise sans que le réalisateur tombe dans la dénonciation facile. Il y a quelques mois, « Teza » avait raflé une dizaine de prix aux Journées cinématographies de Carthage, dont le Tanit d’or, et sa consécration au Fespaco 2009 ne fait que confirmer tout le travail esthétique qu’a abattu Haïlé Gerima dans ce film dont la réalisation lui a pris sept longues années.

L’Etalon d’argent de Yennenga (une statuette et cinq millions de francs CFA) a été remporté par le Sud-africain John Kani grâce à son film «  Nothing but the true  » et l’Etalon de bronze (une statuette et 2 millions 500 mille francs CFA) est revenu à Lyes Salem du Maroc avec le long-métrage «  Mascarades  ».

Le prix du meilleur scénario a été attribué au cinéaste guinéen Mama Keïta pour «  L’absence  » tandis que la Marocaine Sana Mousiane a été sacrée meilleure comédienne pour son rôle dans «  Les jardins de Samira  ».

envoyé spécial Modou Mamoune Faye


lire aussi sur www.lefaso.net ( 9 mars 2009) : "Teza de Haïlé" de Haïlé Gérima, étalon d’or : Le cinéaste de la désillusion était au dessus du lot

et sur www.aps.sn ( 9 mars 2009) : FESPACO : Le palmarès de la 21-ème édition, radioscopie de la cinématographie du continent





Lettre d'info

Recevez 2 fois par mois
dans votre boîte email les
nouveautés de SENEMAG




© 2008 Sénémag      Haut de page     Accueil du site    Plan du site    admin    Site réalisé avec SPIP      contact      version texte       syndiquer