le magazine du Sénégal dans le monde

FESTIVAL DE CINEMA IMAGE & VIE

La 11ème édition aura lieu du 15 au 18 juin 2011 à Dakar, sous le thème : ’Reconnaissance’

  Enregistrer au format PDF  envoyer l'article par mail title=    Date de publication : vendredi 10 juin 2011
cinéma    enfants  
Aujourd’hui, le cinéma africain a un besoin viscéral de reconnaissance en Afrique même, et dans le paysage audiovisuel mondial. Les productions cinématographiques du continent sont absents des grands festivals de prestige comme Cannes. Malgré leur promotion au FESPACO, le plus grand festival de cinéma du continent, elles restent inaccessibles au grand public africain.
C’est pourquoi, cette reconnaissance demeure un impératif dans le processus qui doit mener vers l’installation d’une véritable industrie cinématographique en Afrique.

Cette quête de reconnaissance touche également les principaux acteurs de ce rendez-vous, en l’occurrence la jeune génération de cinéastes vidéastes, de la part de leurs ainés. En effet, beaucoup de ces jeunes se disent victimes d’un ostracisme de la part de ces derniers.

La passion du cinéma constitue certes un réel trait d’union entre ces deux générations. Mais paradoxalement tout les désunit : les approches différentes, l’environnement politique et financier, la situation des salles, les supports techniques etc… Or les bouleversements engendrés par la mondialisation doivent nous pousser à conjuguer nos efforts pour atteindre les objectifs du triomphe du cinéma africain.

Cette 11ème édition va ainsi servir de lieu de rencontre de toutes les créations et de tous les professionnels du cinéma, toutes générations confondues. Elle sera une tribune pour faire entendre la voix du cinéma africain et celle de ses réalisateurs pour la conquête de nouveaux marchés.

Les films du patrimoine sénégalais et africain seront revisités. Le festival va accueillir des films de toutes les générations, sénégalais et africains, mais également des films d’ailleurs dans le monde.

Des films d’Afrique et de tous les continents

Les objectifs de relance que nous ne cessons de viser justifient ce privilège accordé aux films du continent. Une ouverture sera faite sur le monde.

Le public découvrira durant la manifestation des portraits de réalisateurs, anciens et jeunes.

Encore des formations

Un atelier de maquillage sera organisé et sera animé par un professionnel qui initiera et formera des maquilleurs en cinéma et télévision.

A l’occasion de la journée de l’enfant africain des jeunes spectateurs seront maquillés comme au cinéma et découvriront ainsi les trucages au cinéma.

Parade dans les rues de Dakar

La communication de la manifestation va s’appuyer sur les supports classiques mais pourrait afficher une innovation cette année, avec une caravane dans le petit train touristique de Dakar pour sillonner les artères de la ville. Il va arborer des affiches de films et transporter les festivaliers, invités et organisateurs.

Randonnée pédestre

Beaucoup de sénégalais ne retiennent du cinéma que la léthargie dans laquelle il se trouve : les salles qui ferment et les productions cinématographiques quasi inexistantes.

Grâce à une randonnée pédestre de masse qui partira devant le siège de GIV, le public sera sensibilisé sur les véritables problèmes du cinéma et informés des stratégies de la relance. Le circuit suivra le réseau de salles fermées mais surtout celui de celles encore en activité dans la ville de Dakar.

La journée de l’Enfant africain.

Elle est célébrée chaque année, le 16 juin, pour commémorer le massacre de Soweto en Afrique Du Sud, Un millier d’enfants des écoles et des quartiers seront mobilisés pour communier autour du cinéma, du théâtre, des tenues traditionnelles et rappeler le respect de leurs droits fondamentaux. Certains parmi eux viendront maquillés à l’instar des acteurs de cinéma et vont exhiber les chefs d’œuvre sur scène.

Forum

Un forum réunira les cinéastes sénégalais, toutes générations confondues, les autorités administratives et autres acteurs du cinéma pour discuter et échanger sur la situation de la cinématographie au Sénégal. Cette rencontre sera un cadre d’échange convivial et de connaissance mutuelle.

Cinéma Itinérant : extension du festival aux autres régions du Sénégal.

Dans le souci de décentralisation, le festival ira vers les populations des villes situées sur l’axe nord du pays, pour leur faire profiter de la manifestation.

Ces populations vont pour la plupart d’entre eux, découvrir le grand écran grâce aux séances de projection en plein air organisées successivement à Fimela, Djilor et îles Mar Lothie.


visiter le site de l’association Image et Vie : www.imagetvie.org

lire aussi sur www.lequotidien.sn (21 Juin 2011) : MICR’OUVERT… KHALILOU NDIAYE, directeur DU FESTIVAL IMAGE ET VIE : « Après onze éditions, ces rencontres méritent d’être soutenues et appuyées »


PDF - 483.5 ko
Festival Image et Vie 2011

Télécharger la Liste des films sélectionnés




Lettre d'info

Recevez 2 fois par mois
dans votre boîte email les
nouveautés de SENEMAG




© 2008 Sénémag      Haut de page     Accueil du site    Plan du site    admin    Site réalisé avec SPIP      contact      version texte       syndiquer