le magazine du Sénégal dans le monde

2 MILLIONS DE SENEGALAIS AFFECTES PAR LES HEPATITES B ET C

Une ampleur inquiétante

  Enregistrer au format PDF  envoyer l'article par mail title=    Date de publication : lundi 1er août 2011
hépatites   vaccin  
L’Afrique subsaharienne est considérée comme une partie du monde la plus touchée par des hépatites virales. Le Sénégal n’est pas épargné par ces graves épidémies avec plus de 17 % de sa population qui en est victime. En termes précis c’est plus de 2 millions de Sénégalais qui sont porteurs de ces maladies dites silencieuses mais qui tuent à grande échelle. C’est du moins le constat alarmant qui ressort de la déclaration de Mme Diallo, la Coordonnatrice du Programme national de lutte contre les hépatites au Sénégal. C’était lors d’un point de presse organisé hier vendredi à Dakar, en prélude à la journée mondiale de lutte contre ces fléaux prévue lundi prochain.

source : www.sudonline.sn - 23/07/2011

Les dirigeants africains sont invités à plus d’engagements dans la croisade contre les hépatites B et C qui constituent une véritable problématique de santé dans le continent. Mme Aminata Sall Diallo, la Coordinatrice du Programme national de lutte contre les hépatites au Sénégal, qui a lancé ce vibrant appel en direction des dirigeants hier à l’occasion d’un point de presse a indiqué que l’Afrique est une zone de haute endémie des hépatites virales.

Parmi les plus fréquentes sont celles dites hépatites B et C et elles constituent d’ailleurs une véritable menace sur la santé publique compte tenu de leur prévalence, de leur pouvoir évolutif vers la cirrhose et le cancer du foie mais également de la mortalité et de la morbidité qui leur sont associées », selon toujours les spécialistes ces maladies dites silencieuses sans manifestations cliniques. Pour contrer ces infections, Mme Diallo a estimé nécessaires de bien repenser les stratégies nationales. Mieux, dit-elle, divers programmes de prévention et de contrôle tels que la vaccination, le dépistage des personnes à risque et la sensibilisation, devront être mis en exécution dans les différents pays du continent.

Mme Diallo a également profité de son face à face avec la presse pour dénoncer haut et fort la non disponibilité des données épidémiologiques dans beaucoup de pays africains. Des données précises à ces infections sont indispensables, dit-elle, pour asseoir des stratégies pertinentes et de contrôle. Faisant l’état des lieux du cas du Sénégal, elle a indiqué que plus deux millions de Sénégalais sont contaminés de façon chronique par le virus de l’hépatite B ou C. Pour réduire l’ampleur du mal, elle préconise la vaccination comme arme la plus efficace pour prévenir les hépatites B et C qui constituent les plus prédominantes au Sénégal. La vaccination des enfants dès leur naissance et le dépistage systématique pour les adultes font partie également de ses recommandations au public. Les symptômes du mal sont, entre autres le jaunissement de la peau et des yeux (jaunisse), urines foncées, fatigue extrême, nausées, vomissements et douleurs abdominales..

Cheikh Tidiane MBENGUE


lire aussi sur www.lequotidien.sn (23 Juillet 2011) : HEPATITES - Deux millions de Sénégalais déjà infectés : De la nécessité de revoir l’offre vaccinale, Par Aly FALL

et sur ipsinternational.org (1 août 2011) : L’Afrique francophone s’engage dans la lutte contre les hépatites , Par Koffigan E. Adigbli





Lettre d'info

Recevez 2 fois par mois
dans votre boîte email les
nouveautés de SENEMAG




© 2008 Sénémag      Haut de page     Accueil du site    Plan du site    admin    Site réalisé avec SPIP      contact      version texte       syndiquer