le magazine du Sénégal dans le monde

VERNISSAGE - Œuvres des Rencontres photographiques de Bamako

Le quotidien africain en couleurs

  Enregistrer au format PDF  envoyer l'article par mail title=    Date de publication : lundi 10 août 2009
Une quarantaine de photos, des œuvres des lauréats des Rencontres de la photographie de Bamako sont exposées à la galerie Le Manège. Intitulé la ville et au-delà, ce salon de la photographie africaine qui s’est ouvert jeudi dernier prend fin le 20 août prochain.

source : www.lequotidien.sn - 08-08-2009

Le portait en couleur d’un jeune, cheveux ébouriffés, à moitié nu, vêtu d’un pantalon rouge, assis à même le sol, les bras tendus priant le Seigneur est l’une des photos qui accueillent le visiteur à la galerie Le Manège . Cette photo est tirée de la série intitulée Certains matins du photographe malien, Mouhamed Camara. Baptisée la ville et au-delà, l’exposition générale présente en plus des œuvres de Mouhamed Camara, quatre autres photographes africains dont un Congolais (Rdc), un Burkinabè, un Zimbabwéen et un Malgache. Ces cinq photographes sont en réalité, les lauréats des septièmes Rencontres africaines de la photographie de Bamako.

Sur les dix photos présentées par Mouhamed Camara, des scènes de la vie quotidienne sont les images les plus fréquentes. Sur d’autres photos de sa collection, on aperçoit un homme assis sur son lit, les mains posées sur la tête à la manière de quelqu’un qui est perturbé et à côté de lui, trônent plusieurs sachets d’eau. Selon Delphine Calmettes, responsable à la galerie Le Manège, l’objectif de cette exposition est de « ressortir l’action de la photographie africaine, montrer qu’elle est dynamique, reconnue sur le plan international. Il s’agira en outre, pour elle, de prouver que la photographie est un art à part entière ».
Et Simon Njami, le commissaire général, d’expliquer que l’exposition respecte « un équilibre géographique ». « La sélection qui présente les lauréats, respecte une équilibre géographique qui permet d’appréhender dans son ensemble, la réponse globale que les photographes ont apporté à la thématique : Dans la ville et au-delà. Le public est invité à découvrir la manière dont les photographes africains perçoivent et restituent leur environnement », a-t-il indiqué.

Calvin Dondo, le photographe Zimbabwéen, présente une série de cinq photos encadrées sous verre retraçant les problèmes de la société. La pollution, la forte démographie dans les villes, la solitude des mendiants, sont autant de sujets mis en exergue par les photos en couleur présentées soit en portrait ou en flou par ce photographe. Tandis que Saïdou Dicko, le photographe burkinabè plonge les visiteurs dans une dizaine de photos collées sur de l’aluminium mettant en exergue des ombres.
L’auteur a certainement voulu faire ressortir « le chacun pour soi, Dieu pour tous » qui sied en ville. En revanche, Soavina Ramaroson le photographe malgache présente en noir et blanc des scènes de la vie quotidienne. Sur l’une des dizaines de photos qu’il expose, on peut apercevoir des lutteurs malgaches à moitié nus. Les cartons de récupération constituent le matériau sur lequel travaille Ramaroson. Samy Balodji, ressortissant de la République démocratique du Congo (Rdc) fait quant à lui, transposer, en noir et blanc ou en couleur, cinq photos de l’époque coloniale à celle actuelle.

Avant Dakar, les photos ont été exposées à Bordeaux (France) et à Johannesburg. Ouvert Jeudi dernier à la galerie Le Manège, l’exposition prend fin le 20 août prochain. Le Nigeria sera le prochain pays à l’accueillir.

Ndèye Maguette SEye


illustration : "Un rideau bien fermé, souvent ça rappelle une histoire d’amour” de Mouhamed Camara





Lettre d'info

Recevez 2 fois par mois
dans votre boîte email les
nouveautés de SENEMAG




© 2008 Sénémag      Haut de page     Accueil du site    Plan du site    admin    Site réalisé avec SPIP      contact      version texte       syndiquer