le magazine du Sénégal dans le monde

EXPOSITION - Ibrahima Kébé au Raw material company : Le pinceau aux couleurs du Sénégal

  Enregistrer au format PDF  envoyer l'article par mail title=    Date de publication : lundi 11 juillet 2011
L’artiste Ibrahima Kébé occupe depuis le 28 juin dernier l’espace d’exposition du centre Raw material company. Il y expose une vingtaine de toiles et 25 dessins en noir et blanc. Ces tableaux racontent les pratiques quotidiennes de la société sénégalaise. L’exposition sera démontée le 7 septembre prochain. Nouvelles œuvres : peintures et dessins. C’est autour de cette thématique que l’artiste Ibrahima Kébé expose au centre Raw material company. Il peint la vie quotidienne des Sénégalais et orne les murs de ce centre d’exposition d’œuvres d’art, d’une vingtaine de toiles acryliques et vingt-cinq dessins en noir et blanc.

source : www.lequotidien.sn - 08 Juillet 2011

Ndokalé , l’une des peintures montre une femme assise sur un banc, portant sur ses genoux son bébé et entourée par des personnes la félicitant pour l’heureux évènement. Une autre, Scène de lutte, met en évidence deux lutteurs. La forme des personnages des œuvres bien qu’étant soignée, semble tirée ou négligée de façon voulue. Si ce n’est le cou d’un personnage qui s’allonge, c’est son bras ou son pied. « Quand je peins, je ne cherche pas à réfléchir. Je ne fais pas non plus de calcul. Je ne respecte pas la place ou je dois mettre le nez, la bouche etc. Je suis resté enfant. Des fois, je dessine un chat mais les gens disent que c’est un lion. C’est ce qui fait l’originalité de ma création. J’aime dessiner ce que je ressens », explique Ibrahima Kébé.

Selon Abdou Sylla professeur d’Université et critique d’art, les « œuvres de Kébé éclairent les chambres les plus sombres et les espaces les plus ternes. Ses œuvres expriment la vie. Il a un style propre et spécifique pour créer les formes. L’art de Kébé est humain ». Il semble avoir raison. Puisque les tableaux de l’artiste dégagent une certaine gaité. Dans ses créations, Ibrahima Kébé utilise des couleurs familières comme le bleu, le noir, le blanc, le marron... Mais ce qui fait sa particularité, c’est que ce plasticien est un véritable témoin de son temps et de sa société. Il raconte en couleur les pratiques quotidiennes de la société sénégalaise, la danse du ndawrabine... Les évènements du 19 mars dernier ont même inspiré Ibrahima Kébé pour la réalisation d’un tableau intitulé 19 mars 2011. Il confie l’avoir peint en deux jours. Sur cette toile, un homme, casquette rouge à la tête, tient dans ses mains une feuille devant une marée humaine. « C’est la marche du 19 mars dernier organisée par Sidy Lamine Niasse. Ce jour-là, je me suis senti interpellé par les images. J’étais impressionné par cette masse écoutant pacifiquement le Pdg du Groupe Walfadjri à la Place de l’Indépendance », indique l’artiste.

Dans cette exposition, Ibrahima Kébé apporte un grand soin sur l’habillement des femmes. Il semble toujours leur donner l’élégance des signares. D’ailleurs, on a l’impression qu’il accorde dans son travail une place de choix à la gent féminine. Pour quelle raison ? « Je n’ai jamais vu ma mère, elle est morte quand j’avais 6 mois. Je la cherche tout le temps », fait-il savoir. Ibrahima Kébé est né à Kaolack en 1955 et a étudié à l’Ecole des Beaux-arts de Dakar de 1976 à 1979. Son travail a fait le tour du monde. Il a exposé à la Schedhalle à Zurich en Suisse, au Musée du Palais des Beaux-arts de Charleroi en Belgique, à la Biennale de Dakar entre autres grands sites où l’art africain contemporain est exposé. Ibrahima Kébé est aussi un éducateur artistique au service de plusieurs institutions au Sénégal et à l’étranger.

Khady NDOYE


visiter le site de l’artiste : kebe.skynetblogs.be





Lettre d'info

Recevez 2 fois par mois
dans votre boîte email les
nouveautés de SENEMAG




© 2008 Sénémag      Haut de page     Accueil du site    Plan du site    admin    Site réalisé avec SPIP      contact      version texte       syndiquer